Le Chêne pédonculé
ChêneBoisAinBresse

Le Chêne pédonculé

Le chêne est l’essence la mieux représentée au sein de la forêt française. En réalité, on trouve une petite dizaine d’espèces de chêne en France (et plusieurs centaines dans le monde) mais deux sont dominantes, le chêne sessile (Quercus petraea Liebl.) et le chêne pédonculé (Quercus robur L.) Sur un total de 17 millions d’hectares de forêt (31 % du territoire métropolitain), elles occupent environ 3,8 millions hectares représentant environ 617 millions de m³ dont moins de 2,5 millions de m³ sont récoltés annuellement à destination des scieries.

Le Chêne pédonculé en Bresse

Il est très présent où les sols argilo-limoneux lui conviennent bien. Éduqué en forêt par un sylviculteur attentionné ou faisant librement son chemin sur une lisière ou dans une haie, imposant et élégant, il a grandi et grossi dans la lumière jusqu’à sa récolte. Transformé en madriers, plateaux, merrains, il est utilisé pour de nombreux usages en construction, menuiserie, tonnellerie… Ces usages varient au fil du temps en fonction des besoins des populations : le bois de chêne a longtemps été (et demeure) un combustible apprécié, ses glands ont servi à nourrir les cochons. Qu’en sera-t-il demain ? Un beau chêne a besoin au minimum d’une centaine d’années pour exprimer son potentiel alors que notre société évolue rapidement et que nous devons affronter les changements globaux.


Article publié le