Le Mélèze : l’hiver nu

Il colorie les vallées alpines à l’automne par sa robe orangée, avant de se dénuder pour passer l’hiver. Le mélèze est l’un des rares conifères caducs. Au printemps, ses fleurs mâles et femelles partagent les mêmes rameaux. Les fleurs mâles discrètes contrastent avec les fleurs femelles d’un subtil rosé éclatant.

Sur le bassin rhonalpin, le mélèze d’Europe (Larix decidua Mill.) se trouve principalement dans les hautes vallées de Maurienne, de Tarentaise, de l’Arve et de l’Oisans. Il colonise spontanément certains pâturages d’altitude et les éboulis. Il est de plus en plus utilisé en reboisement hors de son aire naturelle à l’étage montagnard en Drôme, Ardèche, Loire et Rhône. C’est une essence d’altitude et de climat sec qui pousse très lentement et présente de ce fait une résistance mécanique, d’où son utilisation dans la construction : chalets, charpentes, couvertures en bardeaux, menuiserie et ébénisterie. Sa forte teneur en résine lui apporte une résistante intéressante face aux attaques extérieurs (humidité et insectes xylophages). La couleur ocre plus ou moins rosée devient gris argenté avec le temps.


du mélèze pour "Les meubles du coin"

Cliquez-ici pour découvrir notre collection de mobilier pédagogique tout en Mélèze des Alpes.

L'auteur de l'article

L’équipe HopDurable parcourt le territoire, remonte les filières pour repérer, rencontrer et faire reconnaître les savoir-faire de professionnels passionnés qui s’engagent pour la transition du territoire et soutiennent l’économie locale.